Background

Circuit Intense en Egypte

Découvrez notre Circuit Culturel en Egypte : Vénérations divines et harmonies du Nil. Privilèges Voyages, le spécialiste des voyages culturels guidés.


  •  recherche
  •  carte
     

Vénérations divines et harmonies du Nil

Circuit Intense en Egypte

Douze jours pour apprécier intensément l’héritage des rois égyptiens, dont quatre à bord du moyen de navigation préféré de la gente anglaise de la fin du XIXe siècle. Équipées de deux voiles, les somptueuses dahabeya navigant sur le Nil disposent d’un pont principal généreusement équipé de sofas et de fauteuils qui invite à la rêverie entre deux arrêts sur les rives du fleuve-roi. Avant d’entreprendre cette inoubliable navigation, les temples considérables de Louxor et de Karnak ne peuvent qu’émerveiller le voyageur, qu’il les contemple pour la première ou la énième fois, tandis que la nécropole thébaine offre l’accès à des tombes exceptionnelles, dont celle de Séthi 1er, tout récemment ouverte. Les visites des temples d’Abydos et de Denderah si merveilleusement restaurés ajoutent à l’originalité de ce programme. De Louxor à Assouan, le ruban du Nil sillonne le désert qu’il pare de ses eaux bleues et de ses paisibles rives verdoyantes. A Assouan, où se love le ravissant temple de Philae, il devient le rendez-vous de mille felouques avant que le lac Nasser ne vienne en changer l’apparence. A l’extrémité de cette immense mer intérieure artificielle, l’un des pharaons les plus célèbres et son épouse veillent les voyageurs venus leur rendre visite en leur demeure d’Abu Simbel. Tel un point d’orgue à une symphonie, Le Caire viendra clore ce périple en exposant dans un nouveau musée les sarcophages des rois prestigieux dont les premiers ont imposé leur pérennité par leurs improbables pyramides.

vous aimerez :
  •   l’inoubliable navigation sur le Nil à bord d’une confortable dahabeya de charme, où tout n’est qu’harmonie
  •   le temple isolé d’Abydos, perfection architecturale en hommage à Osiris
  •   Dendérah et sa symphonie de délicates peintures turquoise et ocre
  •   les tombeaux et chapelles creusées dans la roche à El Kaab révélant de riches bas-reliefs
  •   la tombe de Sethi 1er, peut-être plus belle de la nécropole thébaine
  •   Edfou, ou la vision d’un complexe cultuel dans sa quasi intégralité
  •   les considérables temples de Louxor et de Karnak, sublimes forêts de pierres offertes aux dieux
  •   l’allée des sphinx reliant ces deux vestiges sur près de trois kilomètres, tout récemment ressortie de terre
  •   les temples d’Abu Simbel sauvés des eaux, où Ramsès II et Néfertari veillent sur la Nubie
  •   le nouveau musée des Civilisation égyptiennes au Caire qui renferme les sarcophages des plus hauts dynastes
  •   la vie du Nil et de ses fellahs que l’on croise dans les luxuriantes plantations vivrières
à partir de

3 950/pers. en basse saison

NWL506

12  jours  -  11  nuits

Personnalisez ce voyage

demander un devis

 +33 1 47 20 04 76

  • grandes étapes

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Le Caire Louxor

    jour 2  Louxor

    jour 3  Louxor

    jour 4  Louxor

    jour 5  Croisière Louxor Assouan

    jour 6  Croisière Louxor Assouan

    jour 7  Croisière Louxor Assouan

    jour 8  Croisière Louxor Assouan

    jour 9  Assouan

    jour 10  Assouan Abu Simbel Assouan

    jour 11  Assouan Le Caire

    jour 12  Le Caire Paris

  • itinéraire détaillé

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Le Caire Louxor

    Envol pour Le Caire.

    Assistance à votre arrivée au Caire, retrait des visas et embarquement sur le dernier vol le Caire / Louxor.

    Arrivée tardive à Louxor et transfert à l’hôtel.

    Nuit à l'hôtel Sonesta.

    jour 2  Louxor

    Première journée de superlatifs. Aujourd’hui, les temples de Karnak et de Louxor vont en effet combler nos facultés d’éblouissement et d’admiration.

    La matinée sera consacrée à la visite de l’ensemble cultuel de Karnak, dominé par le grand temple dédié au dieu Amon. L’élévation d’Amon dans le panthéon égyptien à partir de la XIIe dynastie, pour l’instituer premier des dieux, eut pour résultat, pendant près de deux mille ans, les multiples agrandissements apportés au temple d’origine. L’ensemble constitue aujourd’hui un des plus importants sites du monde. En le parcourant, de pylônes en pylônes, de cours en cours, de salles hypostyles en salles hypostyles, on remonte le temps, jusqu’à la partie centrale, la plus ancienne. Inoubliable.

    En fin d’après-midi, alors que le soleil le couvre d’or, le temple de Louxor nous invite à la flânerie. Séparé de son voisin par une allée longue de presque trois kilomètres que bordent quelque trois mille cinq cents sphinx, il séduit par sa délicatesse et ses parfaites proportions. Karnak est puissant, Louxor est ravissant. Le temple n’était-il pas censé être un nid d’amour pour Amon et son épouse Mout ? Un des obélisques qui se dressaient devant le temple orne aujourd’hui la place de la Concorde à Paris, après que Mohammed Ali Pacha en eut fait don à la France de Louis-Philippe. Les colossales colonnes à chapiteaux campaniformes forment une allée monumentale de toute beauté et les murs du temple narrent ce que Ramsès II a prétendu être sa victoire sur les Hittites lors de la fameuse bataille de Qadesh.

    Déjeuner et dîner à l’hôtel Sonesta.

    jour 3  Louxor

    Sur la rive ouest, les différentes catégories de défunts – rois, reines, nobles - ont chacune leur vallée, étroites failles coupant le massif calcaire. La vallée des Rois se parcourt à pied. L’abondance des tombes nous impose donc un choix. Après la découverte de deux d’entre elles qui serviront d’introduction aux rites funéraires, c’est dans la tombe de Sethi 1er qu’à nouveau, nous resterons bouche bée. Longtemps interdite de visite eu égard à sa fragilité, la tombe du père de Ramsès II s’offre à nouveau au regard de quelques voyageurs. Non moins de dix-huit salles ornées de peintures parfois exceptionnelles vous emmènent aux portes du voyage éternel du grand roi.

    Dans la vallée des Nobles, la tombe de Ramose nous fait voyager au temps d’Akhénaton dont Ramose était le vizir. Ainsi sa tombe thébaine reste-t-elle inachevée, néanmoins splendidement et finement sculptée. On peut y voir le pays d’Égypte tout entier rendant hommage à Aton, sous sa forme traditionnelle du disque solaire. 

    En fin d'après-midi, nous visiterons le musée archéologique de Louxor qui expose de très beaux objets et statues découverts entassés dans le dépôt sacré qu'on appelle la "Cachette". Sa pièce maîtresse est le mur des "talatates", longue frise constituée de deux cent quatre-vingt-trois blocs de grès gravés. Une nouvelle salle du musée présente la momie d'Ahmôsis Ier et celle supposée de Ramsès Ier, fondateurs des XVIIIe et XIXe dynasties.

    Déjeuner à l’extérieur, dîner à l’hôtel Sonesta.

    jour 4  Louxor

    A l’écart des parcours traditionnels, les temples remarquables d’Abydos et de Denderah illumineront la journée.

    Abydos abritait le tombeau d’Osiris, le dieu des morts, et fut ainsi un lieu de pèlerinage : Séthi Ier y fit construire, au XIVe siècle avant notre ère, un magnifique temple funéraire de grès blanc. Le temple présente la particularité d’être pourvu de deux salles hypostyles parallèles qui ouvrent sur sept sanctuaires. Ces chapelles préservent, dans la pénombre, quelques-uns des plus beaux reliefs peints que nous ait légué le Nouvel Empire. Un document inestimable dont se sont abondamment servis les historiens.

    Plus au sud, le site de Dendérah nous fournira l’occasion de rêver devant l’un des plus beaux temples de la période ptolémaïque, dédié à la déesse Hathor, la dame du ciel. Sa visite dévoile un ensemble singulier et passionnant. Daté du Ier siècle avant notre ère, il est, parmi les temples égyptiens, le plus complet, juste après celui d’Edfou.

    La salle hypostyle a été récemment restaurée, restituant alors un univers turquoise inoubliable, tant sur son plafond, délimité par le corps allongé de la déesse Nout, que sur ses colonnes finement sculptées. En empruntant l'escalier solennel gravé de bas-reliefs représentant la procession en l'honneur d'Osiris, nous atteindrons le tombeau qui abritait une des reliques du corps démembré d'Osiris sur la terrasse du temple : la représentation des planètes sur le fameux zodiaque de Dendérah (dont l'original est au Louvre) a permis de dater son inauguration au mois d’août de l'an 50 avant notre ère.

    Retour à Louxor en toute fin de journée. Déjeuner à Abydos, dîner à l’hôtel Sonesta.

    jour 5  Croisière Louxor Assouan

    Après un transfert par la route à Esna, dont la visite du temple ptolémaïque entamera notre périple fluvial, embarquement à bord de votre dahabeya Queen Farida ou similaire. Dotée de seize cabines, ce bateau à double voiles qu’affectionnaient tout particulièrement les premiers touristes – anglais - à la fin du XIXe siècle dégage un charme incontestable. L’équipage attentionné et la qualité d’aménagement de l’embarcation garantissent une navigation silencieuse tout empreinte de douceur et harmonie.

    Un premier mouillage à El Hegz nous familiarise avec les plantations de canne à sucre et l’environnement champêtre qui borde le fleuve bienfaiteur alors que l’on se plaît à apprécier la vie des pêcheurs à bord de leurs sandals ou autres felouques.

    C’est ensuite le site d’El Kaab qui s’offre à nous, rendez-vous d’Horus d’Edfou et de sa femme Hathor, de Dendérah… Ici, la vie quotidienne du Nil se lit sur les bas-reliefs et les peintures des gouverneurs de Nekheb en leur dernière demeure.

    A quelques encablures, Edfou séduit par son état de conservation exceptionnel, véritable livre ouvert sur les mythes et légendes de l’Égypte des pharaons. Ce sanctuaire du dieu faucon Horus est à la fois le plus grand temple de la dynastie des Ptolémée et le second d’Égypte en taille après Karnak.

    Après une nuit paisible au large de l’île de Fasawa, le petit village de Ramadi nous invitera à une promenade en ses alentours plantés de bananiers, luzerne ou maïs, tandis qu’une boulangerie traditionnelle rythme la vie quotidienne des lieux, reculés et préservés.

    Un peu de navigation nous fera ensuit débarquer au pied du djebel Silsileh, qui décèle la plus importante carrière de grès d’Égypte, placée sous la protection du dieu Hapy, la force vitale du Nil. D’ici était convoyée la quasi-totalité du grès nécessaire à l’érection des temples de Haut Égypte.

    La navigation suivra son cours, serpentant autour d’îles hérissées de palmiers et toujours exploitées par quelques fellahs cultivant de fertiles lopins de terre.

    Ainsi arriverons-nous au temple double de Kom Ombo, dédié à Sobek, le crocodile du Sud et à Haroéris (Horus le vieux, du Nord). On y remarque des crocodiles momifiés retrouvés dans le cimetière mitoyen, le calendrier égyptien et les instruments de chirurgie rangés sur un plateau devant Imhotep (médecin et architecte du complexe funéraire de Djéser), adoré par l’empereur romain Trajan agenouillé.

    Une dernière nuit à bord de notre délicieuse embarcation nous fera apercevoir dans le lointain les lumières d’Assouan.

    jour 6  Croisière Louxor Assouan

    Croisière à bord votre dahabeya Queen Farida.

    jour 7  Croisière Louxor Assouan

    Croisière à bord votre dahabeya Queen Farida.

    jour 8  Croisière Louxor Assouan

    Croisière à bord votre dahabeya Queen Farida.

    jour 9  Assouan

    Nous quitterons le Queen Farida après le petit-déjeuner pour partir au sud d’Assouan apprécier le petit joyau que constitue le temple de Philae sur l’île d’Agilka. Tardif puisque commencé sous la XXXe dynastie, il n’en est pas moins un délicat sanctuaire dédié à Isis dont le son et lumière du soir nous rappellera la belle histoire.

    De retour à Assouan, nous pourrons apprécier le plus grand obélisque connu à ce jour.  Inachevée car fragilisé, la masse de granite s’étend sur près de 42 m., une autre prouesse de l’ingénierie égyptienne.

    Dépositaire de l’histoire et de la culture nubienne depuis la préhistoire jusqu’à nos jours Le musée nubien finira d’enrichir notre journée.

    Déjeuner en ville, dîner et nuit à l’hôtel Mövenpick.

    jour 10  Assouan Abu Simbel Assouan

    Départ très matinal, après le petit-déjeuner.

    Trois heures de route en bon état mais sans charme sont nécessaires pour rejoindre Abu Simbel, mais cet effort est vite récompensé.

    A nouveau, le voyageur reste sans voix à la vue de cet ensemble voulu par Ramsès II, coiffé de son pschent, pour assoir sa puissance tant sur la Basse que sur la Haute Égypte.

    Sauvés des eaux du Nasser par une communauté internationale qui n’avait d’autre choix que de sauvegarder ce patrimoine inestimable, les deux temples rupestres de Ramsès II et de son épouse Néfertari continuent d’accueillir les voyageurs. Pour l’éternité ? Les quatre colosses du pharaon, hauts de vingt-deux mètres regardant le soleil se lever, puissants et pacifiques, semblent répondre à la question par l’affirmative. On veut alors profiter toujours davantage de ces lieux magiques que l’on pourra visiter une seconde fois en toute liberté après un déjeuner à l’éco-lodge Eskaleh, construit dans le plus pur style nubien.

    Retour à Assouan dans l’après-midi. Dîner et nuit à l’hôtel Mövenpick.

    jour 11  Assouan Le Caire

    Envol pour Le Caire en début de matinée.

    Accueil et visite du nouveau musée des civilisations égyptiennes (NMEC) et des pyramides (possibilité de remplacer ce programme par un autre de votre choix : Le Caire islamique, le musée national, le quartier copte…).

    Déjeuner en ville, dîner libre. Nuit à l’hôtel Steingenberger près des pyramides ou en ville, selon le programme de visites choisi.

    jour 12  Le Caire Paris

    Transfert à l’aéroport et vol Le Caire / Paris dans la matinée.

    Arrivée en début d’après-midi.

  • Hébergements
    • Circuit Intense Egypte Dahabeya1
    • Circuit Intense Egypte Dahabeya2
    • Circuit Intense Egypte Dahabeya3

    Hôtels


    • Louxor : St-George Sonesta *****(4 nuits)
    • Dahabeya : hors catégorie. Cabines climatisées équipées d’un sabord, sanitaires privés (douche) (4 nuits)
    • Asouan : Mövenpick ***** (2 nuits)
    • Le Caire : Steingenberger Pyramids**** ou Tahrir**** selon l’option choise (1 nuit)
  • Galerie photos

quand voyager ?

La meilleure période pour voyager en Egypte s'étend de novembre à mars. Pour un séjour à Hurghada, avril et mai sont aussi des mois favorables.

Informations pratiques*
sur l'égypte

EN SAVOIR PLUS