Circuit Intense au Kirghizistan et au Tadjikistan


  •  recherche
  •  carte

    Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur?

La traversée des Pamirs

Circuit Intense au Kirghizistan et au Tadjikistan

Découvrez notre Circuit Intense au Kirghizistan et au Tadjikistan "La traversée des Pamirs", avec les services de guides locaux francophones. L’itinéraire impose de s’adapter aux conditions parfois très simples d’hébergement.

La chaîne des Pamirs demeure exceptionnelle par la beauté de ses paysages, de lacs turquoise en hauts plateaux enneigés, terres élues par de souriantes populations venues de la lointaine Perse. Votre voyage commence au Kirghizistan (ou Kirghizie) ponctuée en son centre par l’immense lac Issyk Koul et bordée à l’Est par les merveilleux monts Tian Shan, hauts sommets ouvrant sur la Chine. Vous longerez la rive septentrionale du lac pour jouir de belles balades, sans difficulté, à ses abords. Karakol marque son extrémité orientale et dégage une ambiance paisible, figée dans son histoire, oscillant entre islam et Russie tsariste. C’est au lac Song Koul que vous vous détendrez, à environ 3000 m. d’altitude, en observant la vie des nomades juchés sur leurs chevaux que les empereurs chinois qualifiaient de célestes, affairés à surveiller troupeaux ou à gérer un quotidien des plus fondamentaux. Franchissant un col à 5000 m., ce sera alors la chaîne des Pamirs qui se dévoilera à vous en pénétrant le Tadjikistan. Durant cinq jours, vous traverserez ces étendues désertiques en haute altitude (4000 m.), dans des conditions parfois spartiates. Quittant les hauteurs des Pamirs, le voyage se termine à Douchanbé, intéressante capitale aux allures soviétiques. Un voyage au bout du monde, pas comme tout le monde.

Possibilité de vous joindre à un petit groupe, à plusieurs dates programmées et à des prix dégressifs : nous contacter.

vous aimerez :
  •   Aborder les douces ondulations kirghizes propices à quelques balades forestières.
  •   Découvrir la grande bourgade de Karakol au bord du lac Issyk Koul où la Russie tsariste se mêle à une Chine musulmane.
  •   Arpenter les apaisants pâturages d’altitude du lac Song Koul où subsiste un semi-nomadisme.
  •   Admirer l’arrivée en vue des Pamirs tadjiks dépassant 7000 m.depuis le col de Taldyk
  •   Parcourir l’improbable Pamir Highway à 4000 m. d’altitude ouvrant sur des paysages à la fois grandioses et poignants.
  •   Partager la vie des modestes villages rompus à une vie âpre dans un univers démesuré.
  •   Observer l’empreinte perse et zoroastrienne sur un territoire qui fut une satrapie achéménide puis à l’origine de l’empire des Samanides.
  •   Visiter Bichkek et Douchanbé, capitales-jardins revisitées par les soviétiques.
à partir de

5 100/pers. en basse saison

NWL424

17  jours  -  15  nuits

Personnalisez ce voyage

demander un devis

 +33 1 47 20 40 56

  • grandes étapes

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Bichkek

    jour 2  Bichkek

    jour 3  Bichkek Tchon Kemin

    jour 4  Tchon Kemin Karakol

    jour 5  Karakol Kochkor

    jour 6  Kochkor Song Koul

    jour 7  Song Koul Kazarman

    jour 8  Kazarman Och

    jour 9  Och Sary Tash

    jour 10  Sary Tash Mourghab

    jour 11  Mourghab Langar

    jour 12  Langar Ishkashim

    jour 13  Ishkashim Khorog

    jour 14  Khorog Khala-i-Khumb

    jour 15  Khala-i-Khumb Douchanbé

    jour 16  Douchanbé

    jour 17  Doutchambé Paris

  • itinéraire détaillé

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Bichkek

    Envol pour Bichkek via Istanbul.

    jour 2  Bichkek

    Arrivée à Bichkek et accueil à l’aéroport de Manas, passage à l’hôtel et départ pour le grand marché de Bichkek et le bazar d’Och pour y flâner et découvrir la vie quotidienne dans la capitale : opulents étals de fruits et légumes, halles au viande ou aux produits laitiers, ustensiles en tout genre, chapeaux de feutre ou malles-cabines multicolores, vendeurs de chachliks et diseuses de bonne aventure, tout un monde bigarré d’origine russe et kirghize s’entremêle dans une harmonie de senteurs et autres clameurs… Déjeuner sur place et repos. Fin d’après-midi consacré à la visite des parcs et des monuments de la ville, bâtiments démesurés érigés au cœur de la forêt-oasis...

    Dîner en ville et nuit à l’hôtel Golden Tulip.

    jour 3  Bichkek Tchon Kemin

    Départ pour la vallée de Tchon Kemin, à quelque 150 km de Bichkek. Halte en route sur le site de l’antique cité sogdienne de Balassaghoum, point névralgique du commerce caravanier. Elle fut renommée Burana lorsque, conquise par les Karakhanides descendus de l’Altaï au Xème siècle, elle devint leur capitale. Les princes de la dynastie s’allièrent à Gengis Khan, permettant à la ville d’échapper aux terribles assauts de l’armée du grand conquérant et d’éviter ainsi une destruction certaine. Ce fut un tremblement de terre qui la mit partiellement à mal en 1475 et des 47 mètres initiaux de son célèbre minaret, seuls 24 ont subsisté : jamais reconstruite, elle périclita, fut abandonnée pour être redécouverte au XIXème siècle par des archéologues russes .Un petit musée attenant et de nombreux « balbal » (statues funéraires ) viennent compléter la visite. Reprenant notre route, nous arrivons dans le petit village de Jekshen où nous prenons plaisir à flâner avant un dîner et une nuit confortable chez l’habitant (atl. 1600 m.)

    Nuit à l’hôtel.

    jour 4  Tchon Kemin Karakol

    Nous quittons la vallée pour reprendre la route principale vers Karakol. Après moins d’une heure, nous partons pour une petite balade jusqu’au canyon de Konorchek si la météo est clémente : deux bonnes heures de marche (aller-retour, sans difficulté) nous auront fait découvrir un petit canyon surprenant. Nous reprenons la route jusqu'au grand lac Issyk Koul (lac très chaud), le deuxième plus grand lac de montagne après le Titicaca, situé 1600 m. d'altitude, et nous nous arrêtons à Tamchi pour un pique-nique au bord de la plage. Nous reprenons alors la route jusqu'à Karakol. Karakol devint l’un des points avancés de l’expansion coloniale russe lorsqu’une garnison y fut installée en 1864.

    La bourgade naissante prit peu après le nom de Prjevaslsk, en l’honneur d’un des plus extraordinaires explorateurs du XIXe siècle, mais la ville ne manqua pas de retrouver son nom kirghiz lors de l’indépendance du pays en 1991.

    Nous y apprécierons la mosquée doungane assemblée sans le moindre clou au début du XXe siècle et dont le style architectural nous rappelle fort celui d’une pagode bouddhique. Sa cathédrale orthodoxe en bois date de 1895 : fermée au culte en 1930 sous le régime bolchévique, elle fut à nouveau consacrée en 1991. Après le repas, petite balade à pied jusqu'au parc de la Victoire, ainsi nommé en référence à la seconde Guerre mondiale.

    Nuit à l’hôtel Green Yard (atl. 1700 m.).

    jour 5  Karakol Kochkor

    Direction le rocher rouge du « cœur brisé » et balade très facile dans la gorge de Djéti-Ogouz jusqu’à la vallée des milles fleurs qui dévoile un ample paysage bucolique empreint de sérénité, particulièrement propice à un pique-nique. De retour à notre véhicule, route vers le village Kizil Tao, qui réunit de nombreux fabricants de yourtes. Arrivée tardive au village de Kochkor.

    Repas du soir et nuit dans une confortable guest-house.

    jour 6  Kochkor Song Koul

    Visite d’une coopérative artisanale féminines où l’on observera la fabrication des shirdaks (tapis décoratifs) à base de feutre, et différents objet traditionnels kirghizes. Départ pour Song Koul, après avoir longé le massif le plus important du Tian-Shan du nord avant de traverser la vallée de Tiélek et passer le col Kalmak-Achou (3446 m) pour redescendre et avoir un premier aperçu panoramique du lac. Nous découvrons alors des panoramas exceptionnels en arrivant au lac Song Koul.

    À plus de 3000 m. d'altitude, il offre une image de paradis : chevaux et moutons paissent paisiblement dans les prairies d'herbe tendre parsemées de points d'eau. De nombreux oiseaux migrateurs font halte en ces lieux de providence,  les plantes médicinales se mêlent aux essences d'altitude, les eaux sont poissonneuses et les jeunes garçons viennent y pêcher, juchés sur leurs chevaux.

    Dîner sous la yourte, nuit sous la yourte (alt. 3000 m.).

    jour 7  Song Koul Kazarman

    En quittant le paisible lac Song Koul cher aux nomades, nous nous dirigeons vers les contrées les plus sauvages de la Kirghizie. Nous passons le petit col Moldo avant d’emprunter une route qui descend en lacets vers la superbe vallée de Korgo, infinie succession de plans de montagnes aux teintes pastel et paradis pour tous les animaux sauvages : aigles, vautours, faucons, et le fameux mouton sauvage ”Marco Polo”.

    Nuit chez l’habitant.

    jour 8  Kazarman Och

    Nous traversons le village de Kazarman puis passons l’un des plus hauts cols de cette route de la soie et sommes alors plongés dans une nature verdoyante au cœur de la chaîne du Pamir Alaï. Gagnant la plaine de Ferghana, nous roulons en direction de la ville trimillénaire : Och ou le trône du roi Salomon. En cours de route, nous aurons fait halte à Uzgen pour en considérer les vestiges karakhanides : minaret et mausolée du XIe s.

    Diner dans une famille ouzbek et nuit à l’hotel Sunrise.

    jour 9  Och Sary Tash

    Il ne reste rien de l’ancienne ville de Och, pourtant toujours surveillée par Soulaïman-Too, le « trône de Salomon », montagne aride propice aux légendes. Aujourd’hui, la ville vit au rythme de son marché, tout particulièrement coloré. Nous y déambulerons et après un arrêt à la yourte à trois étages de la reine Kurmajan Datka et une petite visite du musée ethnologique, nous dégusterons quelque chachlik (brochette) dans une traditionnelle tchaï-khana.

    Nous reprenons alors l’ancienne route de la Soie jusqu’au col Tchyrtc, puis de Taldyk (alt. 3615m). Après le passage du col nous arrivons dans la vallée de Chong Alaï qui nous ouvre par beau temps une vue panoramique sur les Pamirs et le pic Lénine, deuxième plus haut sommet de Kirghizie situé à 7134m. d’alt. Arrivée en fin d‘après-midi au village de Sary tash (la pierre jaune).

    Diner et nuit chez l’habitant. (alt. 3200m)

    jour 10  Sary Tash Mourghab

    La Pamir Highway gagne en altitude pour atteindre le poste-frontière de Kizil Art (atl. 4330 m.). Formalités toujours longues et rébarbatives, zénitude exigée… Au revoir à notre équipe kirghize et accueil par sa cousine tadjike.

    Les panoramas qui se dégagent de part et d’autre de la M41, célèbre Pamir Highway, sont grandioses, époustouflants…la liste des adjectifs dithyrambiques est longue. Kara Koul est une bourgade isolée et désolée à proximité d’un lac éponyme qui, à 3 923m d’altitude, se range en troisième position des lacs d’altitude, après le lac Titicaca et le lac Issyk Koul, précédemment découvert. Après le passage du le col Akbaital (alt. 4655 m.), arrivée au village de Mourghab (atl. 3600 m.)

    Installation, dîner et nuit dans une guest-house.

    jour 11  Mourghab Langar

    Passage du col de Nayzatash à 4 137, et arrivée au petit village d'Alichour, fier de sa modeste mosquée. Circulant bien au-delà de la limite des arbres, notre environnement est à présent totalement minéral. Nous avons gagné un autre monde, celui qui contrôle le passage des marchands depuis la nuit des temps et impose son univers à la fois hostile et onirique. Il arrive qu’il gèle ici en plein été, tout comme les nomades kirghizes menant des troupeaux de yaks peuvent nous croiser avec moult saluts dans un décor lénifiant…

    Chemin faisant, nous passons le poste militaire de Khargouch et arrivons à Langar (alt.  2800 m.), pratiquement au confluent des rivières Pamir et Wakhan qui donneront naissance au Panj lequel alimentera le fleuve Amou Daria, voué à mourir dans feu la mer d'Aral...

    Dîner et nuit chez l’habitant.

    jour 12  Langar Ishkashim

    La rivière Panj nous sépare de l’Afghanistan et de ses Pamirs. Nous suivrons son cours encore trois jours durant. Le décor est grandiose, toujours plus minéral, surmonté d’une couronne de neiges que l’on dit éternelles… La rivière bienfaitrice autorise quelques cultures et favorise l’occupation humaine. En ces lieux reclus fut adoré Ahura Mazda, le dieu dualiste des zoroastriens qui impose alors l’histoire de ce coin du Gorno-Badakhshan à une époque située entre le IIIe et le Ier s. avant J.C. De ces temps anciens subsiste une forteresse à l’intérieur de laquelle se trouvait probablement un temple du feu. La vue sur le corridor de Wakhan et la chaîne de l’Hindou Koush y est plus que jamais admirable. Une halte aux sources chaudes de Bibi Fatima et Zakhro précèdera notre arrivée à Ishkashim en fin de journée (alt. 2700 m.).

    Dîner et nuit dans une guest-house.

    jour 13  Ishkashim Khorog

    Les rotations aériennes actuelles ne permettent pas d’assister au marché tadjiko-afghan d’Ishkashim, par ailleurs souvent annulé. Nous quitterons donc la bourgade au passé zoroastrien pour gagner Garm Tchasma, la source chaude : les vertus curatives de se eaux ont donné lieu à un à une exploitation médico-touristique depuis les années 60. Continuant de longer la rivière Panj enserrée dans ses murailles de pierre, nous cheminerons vers Khorog (alt. 2100 m.) où nous arriverons dans le courant de l’après-midi.

    Dîner et nuit à l’hôtel Dekhli Darbor.

    jour 14  Khorog Khala-i-Khumb

    Avec ses 28000 habitants, la capitale du Haut-Badakhtan nous rapproche de zones plus peuplées. La nature n’en demeure pas moins magnifique et notre piste frontalière de l’Afghanistan aux villages accrochés à la falaise que ne sépare que la joyeuse Panj, débouche sur quelque village, à l’instar de Rushan où les scènes de vie sont un plaisir. Quittant à le défilé rocheux entaillé par la rivière, nous arrivons à Kal-i-Khumb (alt. 1200 m.)

    Dîner et nuit à l’hôtel.

    jour 15  Khala-i-Khumb Douchanbé

    Longue journée de route pour rejoindre Douchanbé en faisant halte au mausolée de Khodja Mir Sayid Hamadani , poète et savant du XIVe s. et à la forteresse de Khulbok. Le lac de Narak en son écrin rocheux sera le dernier cadeau de Dame Nature avant de gagner Douchanbé en toute fin de journée.

    Dîner et nuit à l’hôtel Atlas de luxe ou Méridien.

    jour 16  Douchanbé

    Douchanbé (ou deuxième jour de la semaine, donc l'équivalent de notre lundi) est une ville-oasis, à l'instar de Bichkek, érigée dans la verdure, entourée d'un cirque montagneux. Nous nous rendrons au musée national des antiquités où l’on découvre les fresques originales de Pendjikent, le “bouddha couché” de l’époque Kouchanne ainsi que de très nombreux objets de l’époque Gréco-Bactrienne. En passant par l’incontournable place Azadi où trône la statue gigantesque d’Ismaïl Samani, le fondateur de la dynastie des Samanides, héros du Tadjikistan indépendant, nous gagnerons le musée des instruments de musique.

    L’après-midi nous conduira à Hissar distante d’une trentaine de kilomètres, qui fût au XVe s. la résidence des princes turco-mongols. Sa forteresse du XVIIIe s. fut occupée jusqu’au début du XXe s. avant d’être détruite par l’armée Rouge. En face, on notera la medersa-è-Khuna du XVIe sc. avec son petit musée d’art traditionnel, et la Medersa-è-Nau du XVIIe sc.

    Retour à Douchanbé pour une dernière soirée et une courte nuit à l’hôtel.

    jour 17  Doutchambé Paris

    Transfert à l’aéroport dans la nuit et envol pour Paris via Istanbul.

    Arrivée à Paris.

  • Hébergements
    • Circuit Tadjikistan Pamir Alai

    Hôtellerie adaptée aux pays traversés


    Hôtels de bonne catégorie (4-5* locales à Bichkek et Duchambé), établissements convenables au Kirghizistan et fin de parcours au Tadjikistan (2-3*) et trois nuits en logements très simples au cœur du Tadjikistan.

    • Bichkek : Golden Tulip (1 nuit)
    • Tchon Kemin : hôtel 2-3* étoiles (1 nuit)
    • Karakol : Green Yard (1 nuit)
    • Kochkor : Guest House (1 nuit)
    • Song Koul : Yourte (1 nuit)
    • Kazarman : chez l'habitant (1 nuit)
    • Och : Sunrise (1 nuit)
    • Sary Tash : chez l'habitant (1 nuit)
    • Mourghab : guest house (1 nuit)
    • Langar : chez l'habitant (1 nuit)
    • Ishkashim : guest house (1 nuit)
    • Khorog : Dekhli Darbor (1 nuit)
    • Khala-i-Khumb : hôtel 2-3 étoiles (1 nuit)
    • Douchanbé : Atlas de luxe ou Méridien (2 nuits)
  • Galerie photos

Informations pratiques*
au tadjikistan

EN SAVOIR PLUS