Circuit Intense en Bolivie


  •  recherche
  •  carte

    Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur?

Des missions jésuites aux sanctuaires indiens

Circuit Intense en Bolivie

Découvrez notre Circuit Intense en Bolivie "Des missions jésuites aux sanctuaires indiens", avec les services d' un guide bolivien francophone. 

Vous partirez de Santa Cruz, en basse altitude pour une adaptation progressive, la suite du parcours se réalisant toujours à une altitude d’environ 4000 m. Vous découvrirez quatre jours durant les missions jésuites, réductions, des XVIIe et XVIIIe s., aujourd’hui remarquablement restaurées. Vous gagnerez Sucre, la capitale constitutionnelle et intellectuelle du pays, une ville riche d’architecture et animée le dimanche du marché de Tarabuco. Arrive ensuite Potosi, cette ville-minière aux riches demeures des exploitants de l’argent puis d’étain, qui fit la fortune de l’Espagne conquérante. C’est alors que la cordillère du Lipez et ses panoramas époustouflants s’offriront à vous. Durant 5 jours, vous irez de lagunes multicolores en volcans enneigés, de déserts de sel en concrétions rocheuses improbables… Un monde onirique, presqu’impossible à l’occupation humaine. D’un coup d’aile, vous arriverez à La Paz, capitale économique du pays qui étale son urbanisme sur un dénivelé de 1000 m., en fonction des classes sociales.  Non loin, le lac Titicaca continue de vivre paisiblement et de livrer toujours un peu plus des mystères de la culture pré-inca, dont Tiwanaku demeure le site archéologique le plus important.

Possibilité de vous joindre à un petit groupe, à plusieurs dates programmées et à des prix dégressifs :  nous contacter.

vous aimerez :
  •   Apprécier le merveilleux ensemble des missions jésuites à présent restaurées comme autant de haltes sur les « chemins du baroque »
  •   Méditer devant les horizons insoupçonnés et époustouflants de la Cordillère du Lipez.
  •   Vous émerveiller du fantastique désert de sel d’Uyuni où l’homme se fait plus qu’infiniment petit
  •   Rêver devant les lagunes multicolores, les formations rocheuses surréalistes et les volcans enneigés à plus de 5000 m. d’altitude
  •   Sillonner Sucre, capitale intellectuelle au visage colonial et son marché dominical, vivant et coloré
  •   Vous interroger sur Potosi, fierté de Charles Quint, surveillée par le Cerro Rico veiné de ses mines d’argent qui firent la fortune de l’Espagne en coûtant la vie à des milliers d’esclaves indiens
  •   Glisser sur le paisible lac Titicaca aux immuables embarcations de roseaux cabotant d’îles en rivages et Tiwanaku, aux origines incertaines, haut-lieu de culte pré-inca
  •   Dévaler les pentes de la vertigineuse La Paz sur un dénivelé de 1000 m., jalonnée d’églises baroques et des marchés indiens rivalisant de pharmacopées et talisman
à partir de

8 200/pers. en basse saison

NWL421

19  jours  -  16  nuits

Personnalisez ce voyage

demander un devis

 +33 1 47 20 40 56

  • grandes étapes

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Santa Cruz

    jour 2  Santa Cruz

    jour 3  Santa Cruz Conception

    jour 4  Concepcion San Ignacio

    jour 5  San Ignacio De Velaco Santa Cruz

    jour 6  Santa Cruz Sucre

    jour 7  Sucre

    jour 8  Sucre Potosi

    jour 9  Potosi Uyuni

    jour 10  Uyuni Villamar

    jour 11  Villamar Ojo de Perdiz

    jour 12  Ojo de Perdiz San Padro De Quemez

    jour 13  San Pedro Colchani

    jour 14  Uyuni La Paz Copacabana

    jour 15  Copacabana Île du Soleil

    jour 16  Île du soleil Copacabana La Paz

    jour 17  La Paz

    jour 18  La Paz Paris

    jour 19  Paris

  • itinéraire détaillé

    Votre itinéraire à personnaliser

    jour 1  Paris Santa Cruz

    Envol pour Santa Cruz, avec escale à Miami. Nuit à bord.

    jour 2  Santa Cruz

    Arrivée dans la plus grande ville de Bolivie, située à 400 m dans les plaines tropicales du pays, avec sa végétation tropicale, ses grandes avenues, ses habitants souriants et hospitaliers. Déjeuner libre. Dans l’après-midi, flânerie dans la ville avec son centre colonial animé, le musée de la cathédrale, le musée ethno-folklorique, le centre des artisans et les quartiers résidentiels.

    Dîner et nuit à l’hôtel Los Tajibos.

    jour 3  Santa Cruz Conception

    Départ par une bonne route goudronnée à travers les plaines fertiles de Santa Cruz, plantées de canne à sucre, tournesol, soja, coton, qui font de cette région la plus productrice de produits agricoles du pays.  Bref arrêt à San Ramon avec une première église jésuite et arrivée à San Javier.  Visite de son église construite en 1752, déclarée patrimoine de l’humanité par l’Unesco, et de son petit musée.  Poursuite du voyage parmi les collines couvertes de palmiers pour arriver à Concepcion, dont on appréciera le musée et les ateliers qui servirent à la restauration des églises. Le soir visite de sa magnifique église déclarée elle aussi patrimoine de l’humanité par l’Unesco et illuminée à l’heure de la messe.  Ambiance paisible sur sa place aux arbres géants et au contact des habitants chaleureux sur leur pas de porte…

    Nuit au Grand Hôtel.

    jour 4  Concepcion San Ignacio

    Promenade dans la petite communauté locale avec sa vie quiète, sa petite école d’enfants souriants et son artisanat basé sur le coton et les colorants naturels. Continuation par les plaines tropicales et le village de Santa Rosa de la Roca vers la petite ville de San Ignacio de Velasco, siège de l’autorité catholique des Missions et important centre agricole et d’éleveurs de bovins. Après l’enregistrement à l’hôtel de San Ignacio, visite de l’église avant d’arriver à San Miguel, fondé en 1721 et demeuré un village hors du temps, puis à la communauté de Santa Ana dont l’église construite en 1767 après le départ des jésuites est restée la plus authentique de la région.  Retour vers San Ignacio de Velasco pour dîner. 

    Nuit à l' hôtel La Mission.

    jour 5  San Ignacio De Velaco Santa Cruz

    L’exploration des missions jésuites boliviennes se poursuit à San Rafael (1696) et San Jose de Chiquitos, dont l’église fut fondée par les missionnaires jésuites qui venaient du Paraguay. Ils créèrent la première ville de Santa Cruz pendant la conquête d’un territoire alors couvert d’une nature tropicale et vierge où vivaient quelques indigènes de petite stature, d’où le nom de Chiquitanie donné à la région.  Son église de style semblable à celle du Paraguay s’érige en témoin vivant de cette extraordinaire épopée militaro– religieuse de la conquête du Nouveau Monde.  Arrivée à Santa Cruz en toute fin de journée. Dîner libre.

    Nuit à l’hôtel Los Tajibos.

    jour 6  Santa Cruz Sucre

    Transfert à l’aéroport et envol à destination de Sucre. Arrivée dans l’une des plus belles villes coloniales du continent sud-américain, classée monument de l’humanité par l’Unesco et qui a su préserver l’essence de la vie au temps de la colonie espagnole. 

    Dans l’après-midi, découverte de la ville coloniale, où les riches propriétaires des mines de Potosi étaient venus faire gala de leurs fortunes et d’une culture directement importée du vieux continent.

    Siège de la première université de la région, capitale constitutionnelle du pays, Sucre a su maintenir une ambiance d’étude, de richesse paisible et de lumière brillante sur ses églises et palais préservés des soubresauts de la vie républicaine du pays. Nous citerons la place de la Recoleta, le musée des textiles de la Fondation ASUR, visite incontournable où peuvent s’acheter les belles tapisseries des indiennes Yamparas, les toits coloniaux de San Felipe de Neri, la maison de la liberté où fut proclamée la république.

    Dîner libre et nuit à l’hôtel Parador de Santa Maria La Real.

    jour 7  Sucre

    Le dimanche matin est jour de marché à Tarabuco, un gros bourg situe à 70 km de la ville de Sucre, où depuis des siècles les indiens Yamparas viennent vendre leurs produits agricoles et s’approvisionner des vivres nécessaires dans leurs campagnes éloignées. Leurs costumes, traditions et coutumes n’ont pas changé avec le temps et les fiers Indiens de cette province se promènent avec tous leurs atours dans les petites ruelles du village. Certain dimanche, on pourra les voir danser au son de leurs musiques très originales et marquer le rythme de leur danse avec les éperons et sonnailles de leurs bottes en cuir de chèvre. Les femmes indiennes, elles aussi en tenue d’apparat, offrent aux visiteurs leurs tapisseries de couleurs et des petits dessins zoomorphiques tissés chez elles durant plusieurs mois.

    Retour à Sucre pour le déjeuner dans un restaurant à la très bonne gastronomie régionale. Après-midi de visite au centre d’hébergement pour enfants de la rue dirigé par une missionnaire suisse et temps de partage avec les enfants du centre pour connaitre leur nouvelle vie et leur aspiration à une vie meilleure. 

    Dîner libre et nuit à l’hôtel Parador de Santa Maria La Real.

    jour 8  Sucre Potosi

    Traversée des vallées tempérées de Chuquisaca riches de cultures de maïs, fruits et légumes. Après avoir passé la rivière Pilcomayo par son impressionnant pont suspendu, lente montée le long de la cordillère andine vers les hauts plateaux boliviens. En chemin, détour pour s’enfoncer dans la campagne afin de visiter l’église de Manquiri, où chaque année affluent les pèlerins de cette partie du pays.

    Poursuite de la montée vers le bourg de Betanzos, connu par son exposition annuelle de pommes de terre et après un court arrêt, arrivée sur les hauts plateaux qui conduisent à la ville de Potosi. La ville déclarée Ville Impériale sous Charles le Quint,… et patrimoine de l’humanité par l’Unesco, s’est développée au pied de la montagne Cerro Rico, tragique colline d’argent où moururent plus de trois millions d’indiens pour le compte des cours royales du vieux continent. L’histoire de cette fabuleuse mine d’argent est encore présente dans les ruelles coloniales, les monuments historiques, les montagnes de sables gris sortis des entrailles de la montagne, les regards hallucinés des mineurs encore en quête de quelques miettes de minerai oubliées par 450 ans d’exploitation effrénée.  Déjeuner dans un restaurant à proximité de la mine, dont nous refusons la visite, par respect pour les quelques travailleurs qui continuent d’y travailler dans des conditions inhumaines. Flânerie dans la ville, son marché et ses artères ouvrant sur une belle église, un couvent ou de riches demeures, qui rappellent les heures de l’empire de Charles Quint sur lequel le soleil ne se couchait jamais

    Dîner libre et nuit à l’hôtel Coloso.

    jour 9  Potosi Uyuni

    Visite matinale du musée de la Maison de la Monnaie, une grosse bâtisse coloniale restaurée où étaient frappés les fameux écus d’argent de l’épopée coloniale. Dans la matinée, départ pour une étape de 7 heures sur une route en terre battue qui traverse la région des grandes mines d’argent et d’étain. Bel itinéraire à travers les grandes plaines andines qui se perdent à l’infini, parcourues de quelques troupeaux de lamas et autres groupes de vigognes craintives, et arrêts aux petites oasis de Chaquilla, Visicia, Ticatica, installées au bord de rivières surgies de nulle part, avec leurs maisons fumantes, saules brillants et ribambelles d’enfants souriants. 

    Déjeuner-panier en route. Arrêt à l’entrée de la mine de Pulacayo, qui faisait déjà fortune des riches Incas et pour lequel le président de la Bolivie installa sa propre ligne de chemin de fer qui la reliait à la côte pacifique. Avec un magnifique panorama de la région du désert de sel, arrivée dans la ville minière d’Uyuni.

    Dîner dans un restaurant local et nuit à l’hôtel Jardines de Uyuni.

    jour 10  Uyuni Villamar

    Début de matinée libre pour aller se promener dans le petit marché d’Uyuni avec ses étalages de légumes, ses plats de lentilles et maïs bouillis, ses marchands de viande de lamas, l’alimentation de base dans la région. Visite du cimetière des vieilles locomotives à vapeur.

    Départ par la piste qui traverse le désert de Pampa Colorada, une étendue rougeâtre avec quelques arbustes rachitiques, des mirages, des volcans à l’horizon, et pour finir, San Cristobal, un village reconstruit par une compagnie minière qui exploitera la plus grande mine d’argent du continent sud-américain lorsque les cours du minerai auront repris un peu de hausse.

    Dans l’après–midi, traversée du village de Culpina K, avec ses maisons transformées en refuge pour voyageurs et peintes de couleurs modernes par un artiste bolivien visionnaire. Arrivée à Alota, autre village aux idées futuristes et continuation vers la vallée des rochers, une impressionnante épine dorsale de rochers éclatés sur une distance de 40 km au milieu des hauts plateaux.  Un vrai spectacle de formes ubuesques forgées par le vent des Andes et surgies d’un grand plissement des hauts plateaux…  Marche au milieu de ce site extravagant et arrivée en fin d’après-midi à Villamar, un petit hameau vivant du tourisme et d’une rivière surgie du bout du monde qui leur permet de survivre avec un peu d’agriculture et quelques troupeaux de lamas.

    Nuit au lodge Jardines de Villamar.

    jour 11  Villamar Ojo de Perdiz

    Départ au lever du jour (par une température glaciale…) pour s’émerveiller de l’indicible spectacle des bords de la Laguna Colorada sous le soleil du matin. La traversée de la cordillère du Sud Lipez à près de 5000 m libère le désert de Salvador Dali aux couleurs surréalistes et la Laguna Verde, blottie au pied du volcan Llicancabur, qui domine de ses 5950 m sur son autre versant la vallée chilienne de San Pedro de Atacama.  La lagune, un petit bijou de couleur émeraude, reflète la silhouette du volcan et s’intègre dans un cirque de montagne exceptionnel. Dans le désert de Salvador Dali, ce sont les sables beiges qui s’entremêlent dans des tableaux évoquant certaines œuvres du célèbre artiste surréaliste catalan. Déjeuner au bord de la Laguna Chalviri, avant d’aborder le « geyser du sol de Mañana », un important champ géothermique actif toute la journée qui impressionne par ses bouillonnements de boues volcaniques, jets de vapeurs, bruits stridents et odeurs de souffre émergeant des entrailles de la terre. 

    Descente vers l’autre rive de la Laguna Colorada, avec ses eaux rougeâtres en fin d’après-midi et promenade sur ses rives, élues par des milliers de flamants roses adaptés à un environnement aussi venté que glacial, s’alimentant principalement de petites algues qui prolifèrent sur les bords de la lagune. Ces grands oiseaux offriront un spectacle impressionnant au coucher du soleil. Dernière heure de voyage dans le désert de Siloli et arrivée à Ojo de Perdiz.

    Dîner et nuit à l’hôtel du Désert Tayka.

    jour 12  Ojo de Perdiz San Padro De Quemez

    Départ très matinal pour une traversée du désert doré de Siloli, une succession de collines recouvertes de sable rugueux et brillant. On apprécie une halte dans un décor de formations rocheuses sculptées par le vent et peuplé par la viscache et la vigogne, respectivement lièvre des Andes et reine des camélidés des hauts plateaux. La piste rejoint la lagune Honda et s’enfonce soudainement vers la lagune Hedionda, littéralement « la lagune qui empeste » en raison de ses eaux sulfureuses où se prélassent nos amis flamants roses, offrant aux voyageurs un véritable défilé de mode à quelques mètres de la rive. 

    Poursuite de notre petite expédition par la piste des volcans et traversée du désert de Chiguana. Vaste étendue sans couleur définie qui absorbe les véhicules sur des pistes à peine visibles et qui mène au petit village de San Pedro de Quemez, construit en pierre volcanique dans une région aride et sculptée par le vent des Andes. 

    Dîner et nuit à l’hôtel de Pierre Tayka.

    jour 13  San Pedro Colchani

    Traversée de deux heures par une piste sableuse au milieu des champs de quinua, la céréale andine par excellence, pour rejoindre le bord du salar d’Uyuni, immense désert blanc de 12000 km2.  Halte à la grotte de la Galaxie avec ses algues pétrifiées qui nous rappelle que cette contrée était couverte par une grande mer salée qui s’étendait sur plus de 120 000 km2, avant d’entamer notre traversée du salar pour rejoindre dans une atmosphère féerique l’île de Incahuasi, petite formation de lave volcanique noire, comme projetée entre le sel et le ciel, couverte de grands cactus pointant vers le soleil. Promenade de deux heures environ sur le sentier aux cactus pour savourer un décor éblouissant et féérique. Déjeuner-panier sur le salar ouvrant à l’infini.

    Poursuite de notre traversée pour rejoindre le village de pierres de Coquesa au pied du volcan Tunupa, un autre géant de 5500 m au cratère éclaté et multicolore. Montée sur ses flancs pour jouir d’une superbe vue d’ensemble sur l’immensité blanche.  Retour sur le désert pour une dernière traversée de 100 km avec un coucher de soleil surréaliste à Colchani.

    Dîner et nuit à l’hôtel de sel “Palacio de Sal”.

    jour 14  Uyuni La Paz Copacabana

    Départ pour l’aéroport de Uyuni et vol à destination de La Paz. Réception à l’aéroport et départ par la route panoramique qui longe la cordillère Royale avec ses sommets enneigés de plus de 6000 m. pour arriver aux abords du lac Titicaca brillant sous le soleil des Andes, et traverser le détroit de Tiquina où le commandant Cousteau était venu plonger avec son sous-marin « de poche ». Encore 40 km sur notre route panoramique qui domine le lac avec son ancien chemin inca, ses cultures en terrasses, ses lamas et ses maisons accrochées dans un des plus beaux environnements andins du continent, et nous voici à Copacabana.

    Dîner libre et nuit à l' hôtel Rosario del Lago.

    jour 15  Copacabana Île du Soleil

    « Croisière » vers l’Ile de la lune, et petite visite de cette île où selon la tradition vivaient les vierges de l’Inca. Poursuite vers l’Ile du Soleil et arrivée pour le déjeuner sur le site de Pilkokaina. Déjeuner Aptapi au bord du lac.

    Le bateau nous mène ensuite au Jardin des Incas, notable pour sa source éternelle et son grand escalier de pierre. Marche très tranquille d’une heure pour rejoindre la communauté de Yumani et l’écolodge La Estancia avec une vue superbe sur le lac et la cordillère à l’horizon. 

    Dîner et nuit au lodge La Estancia.

    jour 16  Île du soleil Copacabana La Paz

    Petite marche vers le port et retour en bateau à Copacabana.  Visite de la basilique et la chapelle de la vierge qui sont un centre de pèlerinage pour toute la région.  Départ pour La Paz, cité d’un million d’habitants s’étalant sur un dénivelé de plus de mille mètres dans un décor lunaire au pied de la montagne Illimani.

    Traversée du centre-ville avec ses centaines de petits bus et taxis bruyants et désordonnés. Installation à l’hôtel avant la découverte de la ville : le slalom pour parcourir quelques centaines de mètres est souvent impressionnant, à travers la foule indienne sur les trottoirs toutes bariolées, occupée à vendre mille choses … La partie coloniale de la ville est un peu délabrée, mais garde le souvenir de plus de cent révolutions et d’une histoire où le commerce et la politique ont marqué leurs emprises sur les mœurs corrompues d’une métropole qui a l’audace de s’appeler « La Paix »… Avant le retour à l’hôtel, promenade dans le marché des artisans indiens, bazar andin affairé débordant d’instruments de musique, de toiles de couleurs, d’objets en argent de Potosi où d’herbes médicinales qui promettent guérison et bonheur... 

    Dîner libre et nuit à l’hôtel Europa.

    jour 17  La Paz

    Départ pour Tiwanaku, le site archéologique le plus important du pays situé à 70 km de La Paz.  L’empire de Tiwanaku couvrait une partie du Chili, de la Bolivie et du Pérou sur une période de 3000 ans, qui prit fin subitement vers les années 700 après J.C. Ses constructions de pierre gigantesques, taillées au millimètre, ses connaissances des astres, de la géométrie, ses instruments de chirurgie destinés à la trépanation crânienne, ses qualités de céramistes, de producteurs de tissus encore aujourd’hui conservés, d’agriculteurs expérimentés on en firent une prise de choix pour les guerriers de l’Empire des Incas, puis pour les troupes de conquistadors espagnols.

    Visite des temples de Kalasaya, de la pyramide de Akapana, de la porte du soleil, du temple de Puma-Punku et du musée anthropologique réorganisé par la coopération française. Retour à La Paz et après-midi libre pour les derniers achats dans le marché des artisans. Nuit à l’hôtel Europa.

    jour 18  La Paz Paris

    Envol pour Paris via Miami.

    jour 19  Paris

    Arrivée à Paris.

  • Hébergements
    • Circuit Bolivie palacio de sal

    Hôtel de catégorie 3-4 étoiles


    Les hôtels sont de de bon confort. (un peu rustiques les 11e et 12e jours dans la cordillère du Lipez, mais bien chauffés).

    • Santa Cruz : Los Tajibos (2 nuits)
    • Conception : Grand Hôtel (1 nuit)
    • San Ignacio : hôtel La Mission (1 nuit)
    • Sucre : Parador de Santa Maria La Real (2 nuits)
    • Potosi : Hôtel Coloso (1 nuit)
    • Uyuni : Jardines de Uyuni (1 nuit)
    • Villamar : Jardines de Villamar (1 nuit)
    • Ojo de Perdiz : Désert Tayka (1 nuit)
    • San Padro De Quemez : Pierre Tayka (1 nuit)
    • Colchani : hôtel de sel "Palacio de Sal" (1 nuit)
    • Copacabana : Rosario del Lago (1 nuit)
    • Île du Soleil : lodge La Estancia (1 nuit)
    • La Paz : hôtel Europa (2 nuits)
  • Galerie photos

quand voyager ?

Les températures varient fortement selon les différentes régions mais la meilleure période se situe entre Mai et Octobre qui correspondent à l’hiver Austral. La saison sèche se caractérise par un temps agréable, mais le ciel dégagé peut annoncer des chutes brutales de température dès la nuit tombée. Le soleil et la chaleur règnent sur les plaines, rafraîchies de temps à autre par de grosses averses.

Informations pratiques*
sur la bolivie

EN SAVOIR PLUS